Comité scientifique

Le comité scientifique de la Société suisse du conte (SSC) fait le lien avec les sciences humaines et avec la recherche sur les contes. Il se charge de mettre la SSC en réseau avec les chercheuses et chercheurs, de même qu’avec des institutions telles que les hautes écoles, les sociétés scientifiques et autres.

Le comité scientifique conseille les organisatrices et les organisateurs de séminaires et autres événements de la SSC dans le choix des intervenant-e-s spécialisé-e-s. Par ailleurs, les membres du comité répondent aussi de manière individuelle aux questions relatives au conte en général et en particulier. 

Christine Altmann-Glaser (psychologue)

Eichholzstr. 6
8706 Feldmeilen
Tél. 044 923 64 52
Domaine de compétences: les contes et la psychologie, en particulier l’approche de C.G. Jung

Barbara Gobrecht
(spécialiste du récit)

Brühlstr. 37
5412 Gebenstorf
Tél. 056 223 20 62
Domaine de compétences: contes merveilleux et contes littéraires, en provenance d’Allemagne, de France, de Grèce, d’Italie , de Russie et de Suisse.
Voir aussi la liste de publications: Gobrecht_Publikationsliste_2017  [PDF, 103 KB]

Katalin Horn
(bibliothécaire)

Gellertstr. 86
4052 Basel
Tél. 061 311 96 25
Domaine de compétences: approche théorique des contes, contes européens en général et plus particulièrement les contes de Hongrie

Alice Spinnler-Dürr
(ethnologue et analyste d’enquêtes par questionnaire)

Ausserdorf
4634 Wisen
Tél. 062 293 46 25
Domaine de compétences: contes et mythes d’ailleurs, notamment issus des traditions amérindiennes

Pia Todorovic Redaelli
(spécialiste des langues romanes et slaves)

Via Monte Boglia 20
6900 Lugano
Tél. 091 971 68 63
Domaine de compétences: contes du Tessin, de Russie et d’Italie, légendes

Rolf Wunderer
(Ancien professeur en Gestion des Ressources Humaines à l'Université de Saint-Gall)

Hardungstr. 22
9011 St. Gallen
Mail
Domaine privilégié: gestion et contes

Les membres de la SSC ont accès, soit gratuitement , soit au prix coûtant, aux conseils des membres du comité scientifique, pour autant que l’investissement exigé ne soit pas exagéré. En cas de demande de recherches plus approfondies, de même que pour les non-membres, les tarifs seront fixés en tenant compte du facteur temps.